Nouvel atelier : le carnet de croquis fait main (partie 1)

Cet été, je me suis fabriqué un carnet de croquis en suivant un tuto de Cindy Barillet.

J'ai pris tellement de plaisir à le faire que j'ai eu envie de le proposer en atelier. Et pour le tester, il se trouve que j'avais sous la main mes neveux, que j'ai gardés quelques jours pendant les vacances de la Toussaint. Ils étaient ravis de me servir de cobayes, toujours partants pour des activités artistiques et créatives !


Cet atelier a donc été testé et approuvé par Lùca, 10 ans, en CM2 et Tessa, 7 ans, en CE1 !


Avant tout : réaliser la couverture de devant. A l'aquarelle bien sûr ! (A noter : il est toujours possible de faire la couverture une fois le carnet terminé si on n'est pas inspiré.e sur le moment, ou de faire une simple couverture de papier coloré.)


Pour un carnet A5, il faut prendre une feuille A4 mais laisser une bordure blanche, ou tout peindre mais garder en tête que les bords seront repliés à l'intérieur du carnet. Pour laisser la bordure blanche, nous avons pris comme modèle un carton de la taille de la couverture que j'avais pré-découpé.


Il est important de laisser un temps de séchage suffisant pour la couverture, soit en réalisant le carnet à un autre moment de la journée, voire un autre jour (c'est ce que nous avons fait), soit en donnant un petit coup de pouce grâce à mon "outil magique" dont je vous parlais dans mon article sur ma démonstration d'aquarelle en classe - c'est-à-dire... un sèche-cheveux !


Allez, c'est parti, on peut maintenant commencer le carnet en lui-même !


Première étape : plier les feuilles de papier pour former les "cahiers". Pour mon propre carnet, j'avais choisi le papier aquarelle de chez Rougier&Plé, il est selon moi d'un bon rapport qualité-prix, assez épais pour peindre des deux côtés, mais pas trop pour pouvoir se plier correctement. Il existe bien sûr d'autres papiers qui peuvent tout aussi bien faire l'affaire, comme le Paint'ON Multi-techniques de Clairefontaine, à grain ou lisse (c'est celui que j'ai utilisé pour cet atelier). L'important est d'avoir un grammage suffisant, 250 à 300g/m².


On plie simplement les feuilles en 2, en insistant bien sur la pliure à l'aide d'une règle. Il faut plier ainsi 16 feuilles, puis les regrouper 4 par 4 en les posant ouvertes les unes sur les autres avant de les replier, afin de former comme des petits cahiers. Avec nos 16 feuilles, on a donc 4 petits cahiers, chacun contenant 4 feuilles pliées en 2.