Fresques sur le vivre ensemble en Haute-Savoie

Cet hiver, je suis partie à Cran Gévrier près d'Annecy, non pas pour faire du ski, mais pour réaliser 3 fresques dans une école primaire ! Je vous vois déjà claquer des dents en m'imaginant peindre sur les murs de l'école, mes pauvres petits doigts gelés par le froid glacial de la montagne... Rassurez-vous, les peintures se sont faites en intérieur, sur de grandes plaques de bois qui ont ensuite été assemblées et accrochées aux murs. Mes doigts et mes orteils ont donc été sauvés, ouf.

Bon ok, j'en ai quand même profité pour faire de la luge !



Mais comment me suis-je donc retrouvée là-bas ? Souvenez-vous des illustrations sur l'histoire de Jack et le haricot magique (J'en parle ici), eh bien il s'agit de la même école ! La directrice avait pour projet depuis longtemps de faire participer toute son école à la réalisation de fresques sur le thème du vivre ensemble. Étant donné le nombre de classes, il a été décidé de réaliser 3 grandes fresques de 3x3m, selon les thèmes : égalité filles-garçons, la différence et gestion des conflits.


Proposition pour la fresque "égalité filles garçons".


Comme souvent dans ces gros projets, les classes ont d'abord travaillé sur ces différents thèmes avant de m'envoyer leurs travaux : dessins, textes, paroles de chanson... Mon premier travail consiste alors à tirer le meilleur des idées des élèves pour faire une proposition cohérente avec un résultat "joli" :


Propositions d'élèves pour la fresque "La différence". J'aime beaucoup les deux enfants qui portent le cœur.


Évolution du dessin préparatoire, réalisé au crayon et au feutre.


Petit clin d'œil avec le logo de l'école inséré à l'intérieur du cœur.

Changement de plan pour compléter le dessus grâce à l'idée d'une collègue.



C'est parti pour les vraies de vraies fresques ! Avant de commencer la peinture avec les élèves, il faut bien sûr préparer les panneaux de bois avec une sous-couche et faire le dessin à l'aide d'un quadrillage. Pour que celui-ci soit bien recouvert par la peinture, je l'ai réalisé à la craie jaune .


Les traits de crayons peuvent ressortir sous la peinture, alors qu'avec la craie, pas de problème !


Le quadrillage est indispensable pour reproduire correctement les dessins. Plus il est serré, plus la reproduction du dessin pourra être précise et facilitée (mais le travail de tracé du quadrillage en amont est forcément plus long). Ici, les carrés font 20x20 cm, soit 2cm sur le dessin d'origine.


Je mets une feuille de calque par-dessus pour ne pas quadriller directement sur le dessin !


Ce travail de reproduction est très long et à ne pas négliger ! D'ailleurs, je n'ai pas pu faire les dessins des 3 fresques tout de suite, la première était prête pour démarrer avec les élèves le lendemain, mais j'ai poursuivi les suivantes au fur et à mesure (puisque nous avons bien sûr peint une fresque après l'autre).


Moi, en train de finir le dessin des personnages alors que la peinture est déjà commencée !



Il est temps de commencer à peindre. Les classes ont été réparties sur les différents projets, et chacune est venue participer en 3 groupes de 6 à 8 élèves sur des créneaux d'environ 40 min.

Nous avions prévu 5 jours en tout, soit 1 jour 1/2 à 2 jours par fresque, pour la peinture. L'école ayant un dispositif ULIS, tous les enfants en situation de handicap ont pu être intégrés au projet, soit avec leur classe d'intégration, soit en individuel pendant la récréation, en aménageant l'espace pour certains d'entre eux (en fauteuil roulant notamment).


3 étapes pour cette fresque : le fond en dégradé de couleurs, les personnages, les derniers détails et les textes.


Bien sûr, tout n'a pas été forcément été terminé à l'issue du temps imparti, mais j'avais prévu du temps supplémentaire pour faire des retouches, voire terminer le travail. Par exemple, la fresque "La différence" était la plus complexe, mais également celle réalisée par les plus petits ! Il y avait beaucoup de travail dessus, beaucoup de détails et de minutie. Les élèves ont réalisé le plus gros, et j'ai terminé tranquillement un mercredi.


Il ne reste pas grand chose à terminer sur cette fresque après le passage des élèves.


Quelques retouches peinture, des petits détails supplémentaires... c'est terminé !


Pour celle-ci, c'est une autre histoire ! Ça a l'air très bien avancé après seulement 1/2 journée de peinture ? En fait, pas du tout !


Les petits éléments sont ce qu'il y a de plus long à peindre : il faut souvent changer de couleur et peindre avec plus de rigueur et de minutie.

Après le travail des élèves, il reste encore beaucoup de détails des petits personnages à peindre, plus tout le fond, qui doit contourner tout ce petit monde !