étoiles, nébuleuses et galaxies : une journée dans une classe de CM1

En mars je n'ai pas chômé puisque, juste après que j'ai terminé ma fresque (je vous raconte tout ici), j'ai filé à Toulouse pour passer une journée entière dans une classe de CM1.

Les élèves ont travaillé sur le système solaire et une sortie est prévue plus tard à la Cité de l'Espace, alors le thème de cette journée était tout trouvé !


On a commencé par regarder des photos de beaux ciels et de l'espace pour observer les variétés de formes et de couleurs. On a aussi fait attention aux étoiles : petites ou grosses, regroupées ou écartées... en tout cas, on a vu qu'elles sont très nombreuses !

C'est parti pour la démonstration ! Première étape : réaliser les étoiles au drawing gum. (Avant ça, j'aime bien demander aux élèves comment je vais faire pour faire le blanc des étoiles... les réponses sont parfois étonnantes, parfois logiques, parfois créatives... c'est très intéressant !)

Comme on l'a vu avant, il faut en faire beaucoup et varier leur taille et leur répartition sur la feuille.

Avant de passer à la peinture, le drawing gum doit être bien sec, c'est donc au tour des élèves : ils vont déjà pouvoir laisser s'exprimer leur imagination en créant des constellations, des groupements d'étoiles, certains ont fait surtout des grosses, d'autres plein de toutes petites... déjà à cette phase-là, on observe une grande variété d'expression parmi les élèves, j'adore !

















L'astuce pour utiliser le drawing gum est de prendre un pinceau et de le retourner, pour autant que celui-ci ait un bout suffisamment fin ou arrondi. Comme ça, on peut facilement jouer sur la taille des gouttes en le penchant plus ou moins, et on ne risque pas d'abimer le pinceau ! (Car en séchant, le drawing gum devient une pâte qui colle les poils ensemble, autant dire qu'après il est foutu !)



C'est maintenant aux étoiles des élèves de sécher, ça tombe bien c'est l'heure de la récré ! Eh oui, le temps passe très vite ! A leur retour en classe, je reprends ma démonstration. Je décide d'improviser un ciel avec de belles couleurs, comme on peut en voir depuis certaines régions du monde.

Pendant que je peins, je parle toujours à la classe pour leur poser des questions et leur expliquer ce que je fais. J'essaye de porter leur attention sur ce qui se passe sur la feuille et comment les couleurs réagissent à l'eau et entre elles. Par petits groupes, il viennent près de moi pour observer la peinture en direct pendant que le reste de la classe continue de regarder sur le grand écran, comme ça tout le monde en profite !


Les élèves ont maintenant hâte de se lancer !


Il faut commencer par couvrir la feuille d'eau, ce qui est très inhabituel pour eux ! En gros, la feuille ne doit jamais sécher pendant tout le temps de la peinture, il faudra donc régulièrement rajouter de l'eau. C'est ce qui va permettre aux couleurs de se dégrader naturellement.


Voir ensuite la couleur se diffuser dans l'eau est fascinant ! On peut la diriger, mais elle va faire son chemin aussi toute seule, et c'est ce que j'aime avec l'aquarelle : on ne peut pas tout contrôler.




Les élèves doivent apprendre à être doux avec le pinceau et à déposer leurs couleurs par petits mouvements souples plutôt que par grands gestes. Ils doivent aussi doser la quantité d'eau et de couleur. Comme on travaille dans l'humide, il ne faut pas lésiner sur la peinture si on ne veut pas que le résultat soit trop pâle. Comme je leur dis toujours : "beaucoup d'eau, beaucoup de couleur" !




















A la fin, je leur ai montré la technique pour faire "briller" les étoiles. Après une bonne heure de peinture, il ne reste plus qu'à bien laisser sécher. Pour plus de sûreté, j'ai attendu la fin d'après-midi pour l'activité frottage de drawing gum... dur pour les élèves d'attendre jusque là, il étaient impatients de découvrir leur ciel étoilé !


Mais nous avons bien occupé notre après-midi : comme ils ne connaissaient pas l'album Lucie et le Dragon Nuage, je leur ai lu l'album qui était projeté sur le grand écran. Un moment magique de calme et d'écoute ! Je leur ai ensuite montré les planches originales, expliqué les étapes de création et répondu à leurs questions.


Après ça, comme il restait du temps, nous avons refait une session de peinture ! Nous sommes restés dans le thème du ciel mais en se rapprochant un peu plus de la Terre, et nous avons peint des nuages d'orage.

J'avais amené du sel et j'ai pensé que ça pouvait être l'occasion de l'utiliser pour donner un effet de pluie. Bon, je n'avais jamais testé ça avec des nuages et le résultat n'était pas vraiment celui escompté ! En effet, en séchant le sel a récupéré beaucoup de peinture et a fait des taches trop grosses, rendant la peinture moins lisible (au moment de prendre les photos, les peintures étaient encore mouillées). Il faut dire que les enfants n'ont pas lésiné sur le sel !!


Allez, ne patientons pas plus longtemps... vous aussi, comme les élèves, vous avez hâte de voir le résultat des étoiles, nébuleuses et galaxies ? C'est parti !

Encore une fois, il y a autant d'interprétations que de créations, j'adore !


Et voilà, à nouveau une belle journée de peinture, de découverte, de création et de créativité !



Catégories :